• Athlétisme : Hugues Fabrice Zango remporte sa première médaille d’or de l’année 2023
  • Côte d’Ivoire: « l’activité économique a progressé de 7,4% en 2022 ’’ ( UEMOA)
  • Tenue de la 16ème édition du SIAO : L’expression de la résilience du Burkina Faso
  • Lutte contre le terrorisme au Centre-Nord :Le gouverneur rappelle des mesures en vigueur
  • L’Afrique entame la nouvelle année avec un faible nombre de cas de COVID-19 (OMS)
  • Développement du transport aérien au Burkina Faso : Le Premier ministre échange avec le directeur général de l’ASECNA
  • Burkina Faso: Un taux de recouvrement de recettes d’impôts à 109,99% en 2022
  • Vatican : Le pape François fustige le colonialisme de la communauté internationale envers l’Afrique
  • Lutte contre le terrorisme : le Chef de l’Etat reçoit un messager de son homologue tchadien
  • Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 25 janvier 2023
  • Transport aérien : le Chef de l’Etat échange avec l’ASECNA sur la question de l’aéroport de Bobo-Dioulasso
  • Barreau burkinabè : l’Ordre des avocats apporte son soutien au Chef de l’Etat
  • Accusé de déstabilisation : le président de l’UPC, Zéphirin Diabré, porte plainte contre Ibrahima Maïga pour diffamation
  • Burkina: La 8è édition du salon des Banques et PME de l’UEMOA prévue en février
  • OUAGADOUGOU: saisie de bouteilles de gaz butane chez des revendeurs non conformes à la règlementation en janvier 2023
  • Artisanat : le président de la Transition, Ibrahim Traoré, a procédé à l’ouverture solennelle du SIAO 2023
  • Burkina Faso: la France annonce le retrait de ses troupes dans un délai d’un mois
  • Avec « Braquage de pouvoir », Tiken Jah Fakoly ranime la flamme du rebelle
  • Intégration entre le Burkina Faso et le Mali: Environ 900 km à vélo pour soutenir les transitions malienne et burkinabè
  • Fronde de sans-papiers sur les chantiers des JO de Paris 2024
  • Adama Ben Diarra: dos à la transition?

    By in Afrique share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Membre du Conseil national de transition (CNT) et réputé proche des militaires au pouvoir, Adama Ben Diarra dit « Ben le cerveau » est récemment devenu très critique vis-à-vis de cette transition. Le leader de Yèrèwolo debout sur les remparts est-il en train de rejoindre les rangs des « opposants »?

    Adama Ben Diarra © Fournis par Journal du Mali

    C’est l’un des soutiens sans faille du Colonel Assimi Goita depuis la « rectification » de la transition, en mai 2021. Mais, depuis plusieurs jours, Adama Ben Diarra est au centre d’une controverse en raison de ses récentes prises de position contre les autorités.

    Sur une radio de la place, « Ben le cerveau » a non seulement clairement critiqué l’augmentation du budget de la Présidence de la République, qui selon lui va passer de 18 à 22 milliards de francs CFA, mais aussi jugé inopportun l’ajout de membres additifs au CNT, qui ferait passer le budget de l’organe législatif à près de 13 milliards de francs CFA.

    Et, pour ne rien arranger, une note vocale lui est attribuée, dans laquelle il critique la gestion des autorités de la transition, et a fuité sur les réseaux sociaux. Des associations de jeunes et d’épouses des militaires ont manifesté le 15 octobre dernier à Kati, réputé être son fief, pour demander son renvoi du CNT.

    Critiques « normales »

    Pour certains observateurs, les récentes actions de « Ben le Cerveau » peuvent porter un coup aux relations que ce dernier entretiendrait avec les militaires au pouvoir. Mais le Numéro un de Yéréworolo debout sur les remparts a-t-il réellement tourné le dos aux autorités de la transition ? Ses proches soutiennent que ce n’est pas le cas.

    « Pour nous, les prises de position du camarade Ben le cerveau sont normales. C’est d’ailleurs la position de la majeure partie du mouvement. Nous pensons que dire les vérités aux autorités est une manière aussi de les aider. Nous sommes les boucliers de la transition, raison pour laquelle c’est un devoir pour nous », affirme un membre de Yèrèwolo proche d’Adama Ben Diarra.

    « Nous ne sommes pas dans la logique de tourner le dos à la transition. Nous sommes d’ailleurs plus que jamais déterminés à la protéger », soutient-il. Cependant, « Ben le cerveau » ne semble plus être dans les bonnes grâces du pouvoir.

    Un rassemblement « patriotique » de son mouvement prévu le 22 novembre Place du Cinquantenaire à Kati pour « sauver la révolution » a été interdit la veille par le préfet. Dans la nuit du 24 au 25 novembre, à sa sortie des locaux d’une radio, la voiture de Sidiki Kouyaté a été pris pour cible.

    Selon les premières informations, des individus armés non identifiés ont fait feu sur sa voiture. Le commissariat de police de Sotuba a immédiatement annoncé l’ouverture d’une enquête sur cette affaire.

    Tags:
    Recommended posts