Les prix du nickel et de l’aluminium s’envolent

By in Economie share share share share share share share share share share share share share share share share share share
Aluminium

L’ascension des prix n’épargne presque aucune matière première. Depuis la reprise économique, les cours de certaines flambent même en ce moment. C’est le cas des métaux industriels, en particulier de l’aluminium et du nickel en raison d’une demande accrue et d’une production insuffisante. 

Le prix de l’aluminium a atteint ce lundi 13 septembre 3 000 dollars la tonne sur le marché des métaux de Londres, c’est son niveau le plus haut depuis 2008. Cette envolée a été alimentée par les craintes d’un manque d’approvisionnements en raison du récent coup d’État en Guinée.

Le pays d’Afrique est le deuxième producteur mondial de bauxite, un minerai qui sert à la fabrication de ce métal. Mais ce qui a poussé les prix vers le haut ces dernières semaines, c’est surtout la réduction de l’offre chinoise. La Chine essaie en effet de maîtriser sa consommation d’électricité et a décidé de baisser la production des fonderies d’aluminium qui sont très énergivores.

Le prix du nickel atteint aussi des sommets, plus de 20 700 dollars la tonne, le plus haut depuis mai 2014. L’offre mondiale est d’ailleurs insuffisante pour satisfaire la demande croissante en raison notamment de la transition énergétique. Cette dernière dope les besoins de ce métal utilisé pour la fabrication de certaines batteries électriques.

RFI

Tags:
Recommended posts