Burkina-Togo : l’Accord-cadre de coopération transfrontalière vulgarisé auprès des acteurs frontaliers

By in Actualités share share share share share share share share share share share share share share share share share share
Atelier gestion des frontières Burkina-Togo

Le gouverneur de la région du Centre-Est du Burkina Faso, Antoine N. Ouédraogo, a co-présidé, ce jeudi 9 septembre 2021, à Tenkodogo (BF), l’atelier conjoint de vulgarisation de l’Accord-cadre de coopération transfrontalière entre le Burkina Faso et la République togolaise. La rencontre a connu la présence d’une délégation togolaise conduite le Secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement des territoires, Lardja Douti, Secrétaire permanent de la Commission nationale de délimitation des frontières du Togo.

A l’ouverture des travaux, le gouverneur de la région du Centre-Est, au nom du ministre d’Etat, ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, a indiqué que les zones frontalières qui sont généralement confrontées à des scenarii instables, doivent faire l’objet d’une grande attention de la part des Etats. Il a rappelé que dans le cadre du renforcement et de la consolidation de cette coopération, le ministre chargé des Affaires étrangères du Burkina Faso et celui de la Planification du développement et de la coopération du Togo ont signé le 8 octobre 2019, à Lomé, lors de la troisième session de la grande commission mixte de coopération, l’Accord-cadre de coopération transfrontalière entre les gouvernements des deux pays. « La mise en œuvre de cet Accord-cadre ne saurait réussir sans son appropriation par tous les acteurs concernés par les questions de frontières que vous êtes », a lancé Antoine N. Ouédraogo.

L’Accord-cadre de coopération transfrontalière entre le Burkina et le Togo a été ensuite présenté aux participants par la Secrétaire permanente de la Commission nationale des frontières (SP-CNF) du Burkina Faso, Mme Léontine Zagré.

L’accord-cadre de coopération prévoit de nombreux domaines dans lesquels les deux Etats s’engagent à travailler dans le but de renforcer leur collaboration.

Les participants ont salué l’ouverture des passations de marché aux acteurs économiques des deux pays et ont souhaité la poursuite du processus des activités conjointes ainsi que des travaux de reconnaissance sur l’ensemble de la ligne frontière et des rencontres d’échanges entre les maires des communes frontalières.

A la clôture de l’atelier, le gouverneur, Antoine N. Ouédraogo, ainsi que le chef de la délégation togolaise, ont invité les différents acteurs frontaliers à poursuivre le travail de diffusion de cet accord-cadre.


A.O

Tags:
Recommended posts