• Le manque d’accès équitable aux vaccins anti-COVID-19 est une tragédie de santé publique, selon Bill Gates
  • L’Afrique ne représente que 2% des doses de vaccins administrées à travers le monde, selon l’OMS
  • Les envois de fonds vers l’Afrique devraient baisser en 2021 en raison de l’épidémie de COVID-19
  • Guinée: le RPG d’Alpha Condé annonce qu’il participera aux concertations
  • Lutte contre la grippe aviaire: Plus 412 têtes de poussins saisies à Gaoua
  • Préliminaires aller Coupe CAF : un nul au goût d’inachevé pour l’ASFA-Y
  • Les prix du nickel et de l’aluminium s’envolent
  • Communiqué de presse de la réunion ordinaire du Comité de Politique Monétaire de la BCEAO tenue le 8 septembre 2021
  • Burkina : L’UPR se fusionne au MPP pour lutter contre le terrorisme (Responsable)
  • 𝗣𝗿𝗼𝘁𝗲𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗲𝗿𝘀𝗼𝗻𝗻𝗲𝘀 𝗱𝗲́𝗽𝗹𝗮𝗰𝗲́𝗲𝘀 𝗶𝗻𝘁𝗲𝗿𝗻𝗲𝘀 : une mission de haut niveau du groupe des experts du HCR annoncée au Burkina à partir du 20 septembre
  • Affrontements meurtriers entre bergers et agriculteurs: 5 personnes écrouées, le procureur explique les faits
  • Commission nationale pour la Francophonie : un atelier pour doter le Secrétariat permanent de textes consensuels en phase avec ses missions
  • Burkina Faso: Attaque contre une escorte de la mine de Boungou, 4 gendarmes et 1 civil tués, de nombreux blessés signalés
  • Burkina Faso: dans la province de la Comoé, des villages se vident en raison de l’insécurité
  • Session ordinaire du MPP : Les préparatifs du congrès à l’ordre du jour
  • Fahad Aldosari, ambassadeur d’Arabie saoudite au Burkina : « Nous allons continuer à soutenir le Burkina »
  • Assemblée nationale du Niger : Bala Sakandé invité à l’ouverture de la prochaine session, le 27 septembre
  • George Weah explique les putschs par le tripatouillage constitutionnel
  • 13 Novembre : «Je ne cautionne pas votre justice», Salah Abdeslam provoque à nouveau la cour d’assises
  • Burkina-Togo : l’Accord-cadre de coopération transfrontalière vulgarisé auprès des acteurs frontaliers
  • Sécurité: de nouveaux équipements pour renforcer la logistique de la Police Nationale

    By in Actualités share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Le ministre de la Sécurité, Maxime Lomboza Koné, a procédé, en milieux de journée du jeudi 22 juillet 2021, à la remise d’une dotation de nouveaux équipements destinés à renforcer la logistique de la Police Nationale pour une meilleure sécurisation du territoire national.

    La dotation est composée, entre autres, d’équipements spécifiques (casques balistiques, gilets pare-balles etc) , de drones et de voitures blindées. Le tout pour la coquette somme d’un milliard neuf cent soixante-dix millions de francs CFA. Cette dotation a été acquise, la précision en vaut la chandelle, sur les fonds du budget national.

    C’est un Directeur Général de la Police Nationale, l’Inspecteur général Jean Bosco Kiénou, tout heureux, qui a réceptionné la dotation en présence de la hiérarchie policière et de plusieurs directeurs centraux du ministère de la sécurité .

    En remettant la dotation, Maxime Lomboza Koné a d’emblée féliciter les hommes et la hiérarchie pour les victoires engrangées sur les théâtres d’opérations et pour leur engagement dans les combats à venir.  » Je sais que ça n’a pas toujours été facile, car il y a eu ou il y a des difficultés de manque de moyens « , fera remarquer le premier responsable du département de la sécurité. Et Maxime Lomboza Koné d’indiquer :  » Mon rôle en tant que ministre de la Sécurité est de travailler à faire en sorte que si des hommes sont déployés sur le terrain qu’ils puissent avoir les moyens adéquats pour réussir leurs missions « .

    Il a ensuite présenté la vision qu’il a de la Police Nationale. « Je sais que la Police est un grand corps. J’attends de cette Police des actions concrètes sur le terrain. J’attends de cette Police que nous puissions nous crédibiliser par nos actions sur le terrain en gardant bien à l’esprit que notre sacerdoce est de protéger les personnes et leurs biens.’’ Cela, fera-t-il remarquer  » nous devons le faire en parfaite articulations avec toutes les forces engagées sur le terrain. »

    Car, a soutenu le ministre, dans cette guerre, il n’y a pas de héro solitaire. C’est pourquoi il a loué les vertus de l’union que chacun devra avoir à servir efficacement le pays. « Je voudrais, avec beaucoup d’humilité, vous demander l’union sacrée autour de la nation « , a martelé le ministre de la Sécurité.

    Last but not least, le débat sur l’armement de la Police Nationale a été abordé au cours de la prise de parole du ministre.

    Sur le sujet, Maxime Lomboza Koné est sans équivoque. « Il ne faut pas rester dans les cloisonnement inutiles préjudiciables à tout le monde. Ce sont les pratiques du terrain qui doivent nous amener à revoir notre approche globale de la sécurité. »

    Et le ministre d’ajouter: «  Quand les balles sifflent sur le théâtre des opérations, elles ne font pas de distinction entre policiers, gendarmes ou militaires « .  » Ceux qui sont sur le terrain, il faut qu’on leur donne des armements adaptés aux réalités du terrain. Je suis suffisamment clair sur ce débat  » , a tranché le Ministre Maxime Lomboza Koné.

    DirCom ministère

    Tags:
    Recommended posts