• Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022
  • Répression des élèves à Koudougou : La CRS a franchi le rubicond, selon le F-SYNTER
  • Burkina Faso: le ministre de la Réconciliation en Côte d’Ivoire pour rencontrer Compaoré
  • Mali: Projet de découpage territorial : Une œuvre qui menace la cohésion et l’unité nationales!
  • Bam : L’axe Guibaré- Koundla désormais praticable
  • Burkina : Azalaï Hôtel Indépendance perd une bataille dans son combat pour se faire indemniser
  • UEMOA : Baisse de 6,7% des soumissions sur le guichet des adjudications de la BCEAO en mars
  • Attaques terroristes au Burkina : plus de 17 500 personnes déplacées en l’espace de 10 jours
  • Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 05 mai 2021
  • Eden Hazard riant aux larmes après l’élimination du Real Madrid provoque l’indignation
  • Chelsea – Real Madrid : la preuve frappante de la soirée cauchemar de Benzema et Hazard
  • Mali : un journaliste français annonce avoir été enlevé par des djihadistes
  • Attaque Kodyel: le Gouvernement salue la bravoure des « Volontaires pour la Défense de la Patrie »
  • Burkina Faso: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025
  • Foot européen : Mahrez a douché les prétentions du PSG, Man City enfin en finale de la C1 après 51 ans d’attente
  • Coupe du monde 2022: des qualifications africaines reportées à septembre
  • Assises nationales : Le ministre OUARO prend conseils auprès du président du Conseil économique et social(CES)
  • Terrorisme au Burkina Faso: L’opposition dénonce le silence du gouvernement face aux attaques terroristes
  • Politique : Le développement du Passoré au cœur d’une rencontre du MPP
  • Burkina : le prix du test-Covid passe de 50 000 à 25 000 FCFA
  • Mouvement du peuple pour le progrès: 115 militants sanctionnés pour indiscipline

    By in Politique share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Le Bureau politique national (BPN) du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), a tenu une rencontre, le samedi 10 avril 2021 au sortir de laquelle, 115 militants ont été frappés par des sanctions.

    Des cas d’inconduite au sein du parti au pouvoir ! C’est un affront que les leaders du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ne laissent pas impuni. Dans le ménage au sein du parti, 115 militants ont été sanctionnés dont 27 avertissements, 9 suspensions et 80 exclusions pour ceux ayant eu des comportements «antipartis » lors du dernier scrutin du 22 novembre 2020. Le verdict est tombé au sortir de la session du Bureau politique national (BPN), tenue, le samedi 10 avril 2021, à Ouagadougou. En faisant ce ménage, le MPP veut faire régner l’ordre, la discipline et la droiture dans ses rangs. Selon le vice-président du MPP, chargé des relations avec les partis politiques et des alliances au niveau national, Clément Sawadogo, il a bel et bien eu de nouveaux fautifs qu’il faut punir conformément aux statuts et règlements du parti.

    « Tout comme la précédente session à l’issue de laquelle on avait prononcé des sanctions, aujourd’hui nous avons une fois de plus sanctionné les cas résiduels », a confirmé le vice-président. Il a salué le travail abattu par le comité de contrôle et de vérification qui a permis de dresser un rapport fidèle et un bilan relatif aux élections passées. «Nous ne marchanderons pas la discipline au sein du parti. Parmi les militants sanctionnés, les 80 qui ont été exclus sont des camarades qui se sont mis dans une position d’auto exclusion », a indiqué le premier vice-président du MPP qui, dans la foulée, a indiqué que certains d’entre eux avaient trahi le parti en tentant de se rallier à d’autres partis politiques pour les élections du 22 novembre 2020.

    La session a également passé en revue des rapports de commission en lien avec la sécurité, la réconciliation nationale, la mise en œuvre du programme présidentiel, la gouvernance actuelle, entre autres. D’autres activités phares menées par le parti ont été examinées par le BPN. Le conclave du BPN a été aussi l’occasion pour la crème du parti au pouvoir d’évoquer la question de l’organisation d’un congrès extraordinaire post-élection. Si pour l’heure, aucune date n’est retenue à ce propos, la question est toutefois sur la table des discussions et selon les cadres du parti, des commissions ont été installées pour se pencher sur cette question.

    A l’endroit des jeunes du parti, Clément Sawadogo a précisé que le MPP a un défi important à relever au cours de ce mandat. Un défi qui consiste à faire comprendre à tous, que même si les vétérans du parti, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, Simon Compaoré (président du parti), lui-même Clément Sawadogo (…) venaient à s’absenter, le parti doit tenir la route, et continuer à œuvrer pour le bien-être des Burkinabè.

    Wanlé Gérard COULIBALY
    SOURCE: SIDWAYA

    Tags:
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/eecsahos/tankonnon.info/wp-content/themes/ClickNewspaper/single.php on line 71
    Recommended posts