• Burkina : Les actions du CN-CMAPR présentées aux membres du gouvernement
  • Vidéos incitant à la haine contre des Burkinabè : des organisation de la société civiles interpellent l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire
  • Meeting de Marseille : la Burkinabè Marthe Koala se pare d’or
  • La France n’a pas l’intention d’installer une base militaire au Burkina Faso (Le Drian)
  • Mali : Décryptage : Le civil et le militaire
  • La Chine espère signer de nouveaux documents de coopération dans le cadre de l’ICR avec le Burkina Faso, selon le ministre chinois des Affaires étrangères
  • Koulpelogo: un homme abattu à Comin-Yanga
  • La recherche et le sauvetage maritime, deux priorités au cœur d’un séminaire de l’institut de sécurité maritime inter-régionale de la mer
  • Dembélé, le Barça craque et menace
  • Messi, ça devient inquiétant
  • Macron giflé: qui est Damien Tarel, l’homme interpellé?
  • Macron giflé dans la Drôme : ce que l’on sait des deux personnes interpellées
  • Le chef d’état-major général des Armées ivoirien annonce le recrutement de 3.000 jeunes
  • PSG: Mbappé a dû expliquer à Neymar « la mentalité française »
  • Awards de la presse numérique : le groupe Weblogy trois fois leader!
  • Réconciliation nationale au Burkina Faso: Zéphirin Diabré déroule son plan d’action
  • Athlétisme : la médaille d’or pour Hugues Fabrice Zango au meeting de Montreuil
  • Burkina Faso: Sauve qui peut des populations de plusieurs villages de la Tapoa suite aux menaces des terroristes
  • UEMOA : La production vivrière estimée à 70 millions de tonnes pour la campagne 2020/2021
  • Burkina Faso : Le groupe parlementaire CDP demande au gouvernement de trouver des solutions face à la crise scolaire
  • Guerre de la France contre les jihadistes au Sahel et perspectives d’avenir

    By in Analyses share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Fin décembre 2020, trois soldats français du 1er régiment de chasseurs de Thierville sur Meuse ont été tués à la suite de l’explosion d’un engin explosif improvisé (EEI) placé par des jihadistes dans la région de Hombori, au centre du Mali .

    Les trois militaires, Quentin Pauchet (21 ans), Dorian Issakhanian (23 ans) et Tanerii Mauri (28 ans) étaient engagés dans l’opération dénommée « Barkhane », lancée en août 2014 pour contrer les djihadistes actifs dans la zone sahélienne ..

    Une opération qui, avant même la mort des trois soldats, était peu comprise (et partagée) par l’opinion publique française car elle était considérée comme une guerre lointaine qui avait peu d’influence sur la réalité française; avec la mort des trois soldats, beaucoup ont commencé à se demander s’il était logique de continuer dans cette direction, la France ayant perdu au total 55 soldats depuis le début des opérations anti-jihad en janvier 2013. … suite de l’article sur Autre presse

    Tags:
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/eecsahos/tankonnon.info/wp-content/themes/ClickNewspaper/single.php on line 71
    Recommended posts