• Côte d’Ivoire/ Kossonou Odilon s’engage pour 19 milliards de FCFA
  • Pegasus : l’Algérie condamne et se dit « profondément préoccupée »
  • Côte d’Ivoire/ Les employés ivoiriens d’Air-Afrique réclament 6 milliards à l’État
  • Sécurité: de nouveaux équipements pour renforcer la logistique de la Police Nationale
  • Covid-19 : vers la production de vaccins en Afrique du Sud
  • Crise à la CENI: Newton Ahmed Barry remplacé par Adama Kafando, le controversé Sao Naaba maintenu (Conseil des ministres)
  • Contrôle des prix et de la qualité des produits de grande consommation : 1154 tonnes de fer et 109327 feuilles de tôle non conformes saisies
  • Lutte contre la COVID-19 : Le peuple américain fait don du vaccin Johnson and Johnson au Burkina Faso
  • Burkina : Les GAR-SI, des unités pour anticiper et déjouer les attaques terroristes (ministre)
  • Covid : Roch Kaboré appelle les Burkinabè à renouer avec les gestes barrières
  • Burkina Faso : l’armée repousse une attaque et neutralise deux terroristes dans l’est du pays
  • Obligations de relance : 1.803 milliards de FCFA déjà levés par les Etats de l’Umoa
  • Burkina Faso : des dizaines de terroristes neutralisés en une semaine
  • Belgique : La situation des grévistes de la faim menace d’un «drame imminent»
  • Logiciel espion Pegasus : un téléphone d’Emmanuel Macron figure sur une liste de cibles
  • Bale jubile après le départ de Zidane !
  • Mali: l’homme fort du Mali échappe à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Tunisie: le ministre de la Santé limogé en plein pic de contamination
  • Pegasus : des opposants africains mis sous surveillance
  • Côte d’Ivoire-AIP/ Le président Ouattara souhaite la poursuite des étapes pour la réconciliation nationale
  • Le « colonialisme a été une erreur profonde, une faute de la République », déclare Macron

    « Bâtir avec une France nouvelle un partenariat d’amitié »

    By in Actualités share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Emmanuel Macron, lors d’une conférence de presse à Abidjan en compagnie du président ivoirien Alassane Ouattara, ce samedi soir, a estimé que le colonialisme a été une « faute de la République ».

    Le président français Emmanuel Macron a estimé, ce samedi soir, que le colonialisme a été une « faute de la République » lors d’une conférence de presse à Abidjan en compagnie du président ivoirien Alassane Ouattara. 

    « Trop souvent aujourd’hui la France est perçue » comme ayant « un regard d’hégémonie et des oripeaux d’un colonialisme qui a été une erreur profonde, une faute de la République », a-t-il déclaré, appelant à « bâtir une nouvelle page ».

    « Moi j’appartiens à une génération qui n’est pas celle de la colonisation. Le continent africain est un continent jeune. Les 3/4 de votre pays n’ont jamais connu la colonisation », a rappelé le président.

    « Bâtir avec une France nouvelle un partenariat d’amitié »

    « Parfois les jeunes reprochent à la France des troubles, des difficultés qu’ils ont pu vivre auxquelles la France ne peut rien. Alors, je sais, on (la France) est parfois la cible toute désignée, c’est plus simple (…) Quand c’est difficile, on dit ‘c’est la France' », a-t-il poursuivi.

    Emmanuel Macron a conclu en espérant que « cette Afrique jeune accepte de bâtir avec une France nouvelle un partenariat d’amitié (…) beaucoup plus fécond ». 
        
    En février 2017, Emmanuel Macron, alors candidat à la présidentielle, avait déclaré sur une chaîne algérienne que « la colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime contre l’humanité ». « Il est inadmissible de faire la glorification de la colonisation », avait-il estimé précisant qu’il « l’a toujours condamnée ». Ses déclarations avaient créé une polémique en FranceC.Bo. avec AFP

    bfmtv

    Recommended posts