• Afrique : le nombre de cas d’infection approche des 3,93 millions
  • Les femmes en Afrique sont moins infectées par la Covid-19, selon l’OMS
  • Femmes et politique à l’honneur dans les quotidiens burkinabè
  • CILSS : le nouveau secrétaire exécutif fait le point des réformes de l’organisation au président du Faso
  • Adhésion du MPS à la majorité présidentielle, le Premier ministre Isaac Zida : «Je m’inscris dans cette logique de la réconciliation »
  • Élection à la CAF : quatre candidats en lice et un compromis trouvé par la Fifa?
  • Coopération sous régionale : Des chefs de parlement discutent de leurs préoccupations
  • VIIIe législature: Bala Sakandé exhorte au «parlementarisme de proximité »
  • Délivrance de passeport, état civil, …: la diaspora burkinabé traduit ses préoccupations au ministre de l’Intégration africiane, Maxime Koné
  • Promotion de l’entrepreneuriat: le nouveau Conseil d’Administration de la Maison de l’entreprise reçu par le président Kaboré
  • Conseil des ministres : l’acquisition de 330 nouveaux bus adoptée pour le Grand Ouaga
  • Lutte contre l’insécurité : Le Mali et le Benin, prêts à mutualiser leurs efforts avec le Burkina
  • Conseil des ministres du 3 mars 2021 : les principales décisions
  • France: débat parlementaire sur les politiques françaises au Sahel
  • Burkina Faso : le gouvernement dément toute négociation avec des terroristes
  • Le Burkina Faso « n’a pas entamé des négociations avec des groupes terroristes » (porte-parole)
  • Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 03 mars 2021
  • Vie politique : le MPS, le parti de Yacouba Zida, rejoint la majorité présidentielle
  • Après l’incident de Banfora, l’escorte féminine de la Police nationale traduit sa reconnaissance au Médiateur du Faso
  • Geoffroy Kouao, juriste et politiste : « Pour 25 millions d’habitants, la Côte d’Ivoire a 255 députés, c’est trop »

    By in Côte d’Ivoire share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Animant le thème ‘’Enjeux juridiques, politiques et sociaux du parlement’’ le vendredi 19 février 2021 dans un hôtel à Abidjan, à la première édition de ‘’Vendredi Libéral’’ Geoffroy Kouao, politiste a trouvé le nombre de 255 députés , élevé en Côte d’Ivoire pour 25 millions d’habitants.

    « On dit que le député n’est pas un agent de développement. Mais moi, je dis que le député est un agent de développement parce qu’il vote la loi de finances qui consiste à construire le pays. Pour 25 millions d’habitants, la Côte d’Ivoire a 255 députés, c’est trop (…) Si d’aventure pendant, les législatives du 6 mars 2021, l’opposition remportait, le président de la République ne pourrait pas gouverner parce que tous les projets de loi qu’il va envoyer à l’Assemblée nationale seront rejetés. À contrario, les députés pourront adopter leurs propositions de loi et le président de la République sera obligé de les promulguer. Au cas contraire, le Conseil constitutionnel les promulguera. Les mêmes députés pourront en profiter pour mettre en place la Haute Cour de justice qui juge le président de la République, les ministres et autres (…) Je ne vois pas la pertinence du Sénat pour la Côte d’Ivoire parce qu’il y a un besoin de 3000 sages-femmes qui attend ». La paneliste, Mme Gisèle Dutheuil, Directrice du Think Tank ‘’Audace institut Afrique’’(Aia) a donné une communication sur le thème ‘’Le régime parlementaire : catalyseur de développement pour l’Afrique ?’.

    Selon elle, de 1952 à 2010, il y a eu 78 coups d’État en Afrique. « Il est démontré que les pays à régime parlementaire sont les mieux gouvernés au regard des indices de développement et de bonne gouvernance tel MO Ibrahim », a-t-elle déclaré.

    Gabin Kponhassia, professeur en sociologie et paneliste donnant sa communication sur ‘’Parlement et conflits en Côte d’Ivoire : Quels regard et perspectives’’, a dit que les élections législatives se passeront bien . Magloire N’Dehi, Chef de Bureau de Friedrich Naumann Foundation a annoncé que ‘’Vendredi libéral’’ sera institutionnalisé pour permettre aux amis de la liberté de se rencontrer et échanger. Dr. Paul Hervé Agoubli, Représentant de ‘’Mou-mou-né(Institut des libertés) a souligné que ‘’Vendredi libéral’’ est une plateforme d’échanges et de discussions créée pour réfléchir, dialoguer sur les enjeux de la société.

    M. Ouattara
    SOURCE: 
    L’intelligent d’Abidjan

    Tags:
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/eecsahos/tankonnon.info/wp-content/themes/ClickNewspaper/single.php on line 71
    Recommended posts