• Afrique : le nombre de cas d’infection approche des 3,93 millions
  • Les femmes en Afrique sont moins infectées par la Covid-19, selon l’OMS
  • Femmes et politique à l’honneur dans les quotidiens burkinabè
  • CILSS : le nouveau secrétaire exécutif fait le point des réformes de l’organisation au président du Faso
  • Adhésion du MPS à la majorité présidentielle, le Premier ministre Isaac Zida : «Je m’inscris dans cette logique de la réconciliation »
  • Élection à la CAF : quatre candidats en lice et un compromis trouvé par la Fifa?
  • Coopération sous régionale : Des chefs de parlement discutent de leurs préoccupations
  • VIIIe législature: Bala Sakandé exhorte au «parlementarisme de proximité »
  • Délivrance de passeport, état civil, …: la diaspora burkinabé traduit ses préoccupations au ministre de l’Intégration africiane, Maxime Koné
  • Promotion de l’entrepreneuriat: le nouveau Conseil d’Administration de la Maison de l’entreprise reçu par le président Kaboré
  • Conseil des ministres : l’acquisition de 330 nouveaux bus adoptée pour le Grand Ouaga
  • Lutte contre l’insécurité : Le Mali et le Benin, prêts à mutualiser leurs efforts avec le Burkina
  • Conseil des ministres du 3 mars 2021 : les principales décisions
  • France: débat parlementaire sur les politiques françaises au Sahel
  • Burkina Faso : le gouvernement dément toute négociation avec des terroristes
  • Le Burkina Faso « n’a pas entamé des négociations avec des groupes terroristes » (porte-parole)
  • Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 03 mars 2021
  • Vie politique : le MPS, le parti de Yacouba Zida, rejoint la majorité présidentielle
  • Après l’incident de Banfora, l’escorte féminine de la Police nationale traduit sa reconnaissance au Médiateur du Faso
  • Matérialisation des frontières entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso : les membres de la commission mixte paritaire des deux pays installés officiellement

    By in Actualités share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Le général de corps d’armée Vagondo Diomandé, ministre de l’intérieur et de la sécurité représentant le Premier Ministre Hamed Bakayoko, président de la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) avec son homologue Ministre d’État, Ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation du Burkina Faso M. Sawadogo Pengdwendé Clément , ont procédé à l’installation officielle des membres de la Commission Mixte Paritaire de Matérialisation de la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso (CMPM/CI-BF), ce vendredi 19 février 2021 à l’Auditorium de la Primature à Abidjan-Plateau.

    Cette commission composée de 20 membres dont dix par pays, « une fois installée, saura apporter des réponses définitives aux différends frontaliers évoqués et qui sont imputables à des incompréhensions réciproques; (…) et faire des frontières, non pas des barrières, mais plutôt des passerelles, pour une meilleure intégration sous régionale au bénéfice de nos population », a laissé entendre le Gle Vagondo Diomandé.

    C’est pourquoi il a invité les membres de la CMPDF/CI-BF à œuvrer pour atteindre les objectifs visés dans les délais fixés. Et ce, pour le tracé définitif de la frontière entre les deux pays, qui partage une frontière terrestre internationale continue de 584 kilomètres.

    La mission assignée aux commissions des deux États consiste à délimiter et démarquer les frontières avec leurs voisins, mais aussi la mise en œuvre de la coopération transfrontalière dans divers domaines, en vue de prévenir les conflits entre les États et les populations vivant dans les zones frontalières.

    Cette cérémonie de lancement officiel des activités de cette commission qui se déroule dans un contexte de récurrence de la menace terroriste et de velléités d’annexion du territoire ivoirien. Mais des travaux effectués en amont ont permis de définir la méthodologie de travail et d’adopter le plan d’actions de la CMPM/CI-BF pour les 03 prochaines années.

    Le ministre d’État burkinabé, Sawadogo Pengdwendé Clément s’est félicité de l’installation de cette commission. Pour lui, Ce processus va à terme garantir la cohabitation pacifique entre les peuples des deux pays. Il a par ailleurs relevé les enjeux économiques de ce projet liés aux échanges transfrontaliers, mais aussi sécuritaires liés au terrorisme à la propagation du terrorisme en Afrique de l’Ouest et dans la région sahélienne.

    Créée par décret n 2017-462 du 12 juillet 2017, la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) a pour mission d’assister le gouvernement dans la conception, la définition et la mise en œuvre des politique et stratégie nationales.

    Cyprien K.

    Tags:
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/eecsahos/tankonnon.info/wp-content/themes/ClickNewspaper/single.php on line 71
    Recommended posts