• Relance économique: le fonds COVID-19 expliqué aux acteurs du Centre-Ouest
  • Insécurité au Sahel: le Premier ministre salue la résilience des forces vives
  • Covid-19 au Burkina: la période d’harmattan pourrait augmenter le nombre de cas
  • Grand entretien radiotélévisé du président du Faso : «Après les 5 ans au pouvoir, j’ai pris conscience des difficultés à gérer un pays comme le Burkina Faso»
  • Le Maroc condamne à son tour la publication des caricatures de Mahomet dans l’Hexagone
  • Covid 19 : Le nombre de cas confirmés en Afrique dépasse 1,7 million
  • Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 23 octobre 2020
  • Présidentielle aux Seychelles : Wavel Ramkalawan renverse Danny Faure
  • Présidentielle en Guinée: Condé déclaré vainqueur, violences à Conakry
  • Tchad: l’ONU appelle à une gestion coordonnée des réfugiés fuyant Boko Haram
  • Jean-Yves Le Drian au Mali, première visite depuis le coup d’État
  • Guinée/ Cellou Dalein Diallo parle : ” nous refusons les résultats proclamés par la CENI”
  • Griezmann doit « se couper la main »
  • Présidentielle américaine : que cache l' »affaire Hunter Biden », que le camp Trump remet sur le tapis ?
  • Histoire : Comment le Mossad a aidé le Maroc à assassiner Ben Barka
  • Bourita: «Quiconque se livre aux provocations viole la légalité internationale et s’oppose à l’ONU et au droit international»
  • Drame de Kumba. Réaction du gouvernement camerounais après la tuerie de Kumba
  • Covid-19 : L’emballement médiatique autour de la pandémie a amplifié la peur des gens (Spécialiste)
  • Loi de finances: tous les détails sur le budget de l’exercice 2021 du Burkina Faso
  • Côte d’Ivoire: « décès subit » du ministre de l’Administration du territoire (officiel)
  • Nathanaël Ouédraogo à propos de son départ de l’UPC: « Hier j’ai très bien dormi et d’ailleurs je suis léger, parce que c’est un fardeau que je portais »

    By in Politique share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Extrait de l’Emission le Grand déballage de Burkina Info TC avec Nathanaël Ouédraogo à propos de son départ de l’UPC. 

    « j’ai lu Naïm Touré (lanceur d’alertes et influenceur sur les réseaux sociaux : NDLR) qui a dit quelque chose d’important. On ne vient pas en politique sans ambition. Celui qui le dit est un menteur.

    « Bien sûr que j’ai abandonné mon mandat de 3e adjoint au maire de la commune de Ouagadougou. C’est un mandat de l’UPC et j’ai été élu conseiller au secteur 27 arrondissement 6 sous la bannière de l’UPC, donc ce mandat revient à l’UPC »

    « Je vois sur les réseaux sociaux que je suis partie au mauvais moment. C’est un complot et que je suis un traitre. En 2016 après l’élection de Roch Marc Christian Kaboré à la présidentielles, l’UPC s’est réuni pour décider si on allait au gouvernement ou pas. On a dit en majorité qu’on n’y allait pas. Ceux qui sont partis ont été traités de traitres et qu’ils sont partis à la soupe (…) Pour moi le moment est bien indiqué parce qu’aujourd’hui nous entrons dans le cadre d’une élection. Les cartes sont rebattues. On ne peut pas dire qui va gagner le pouvoir. Donc je ne vais nulle part. Le poste de député n’est pas une fin en soi »

    «Je lui ai dit monsieur le président je voudrais vous voir. Il (Z.Diabré) m’a reçu dans son salon. Je lui ai dit que j’ai décidé de démissionner du parti et que je tenais par respect à le lui dire au lieu de déposer mon courrier au siège. Il m’a dit qu’il n’y avait pas de problème », Nathanaël Ouédraogo (démissionnaire de l’UPC)

    « Hier j’ai très bien dormi et d’ailleurs je suis léger, parce que c’est un fardeau que je portais et que j’ai pu m’en décharger (…) ce qui s’est passé est comme un divorce dans un couple entre Nathanaël et l’UPC et son président. Et un divorce est toujours un échec entre les deux conjoints» 

    Tags:
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/eecsahos/tankonnon.info/wp-content/themes/ClickNewspaper/single.php on line 71
    Recommended posts