• Amélioration du climat des affaires dans le domaine agricole : Le ministre Salifou Ouédraogo fait le point des réformes
  • Burkina Faso: Les forces armées mettent en déroute des assaillants qui abandonnent armement, munitions, moyens roulants et divers autres matériels
  • Élections du 22 novembre 2020 au Burkina Faso : les partis politiques s’engagent à respecter le verdict des urnes.
  • Le président du Faso à Sidwaya : Roch Kaboré salue l’abnégation des travailleurs
  • Élections du 22 novembre prochain au Burkina Faso : Le Chef de fil de l’Opposition, Zephirin Diabré émet des réserves sur « le pacte de bonne conduite »
  • Burkina: signature d’un pacte de bonne conduite pour des élections apaisées
  • Relance économique: le fonds COVID-19 expliqué aux acteurs du Centre-Ouest
  • Insécurité au Sahel: le Premier ministre salue la résilience des forces vives
  • Covid-19 au Burkina: la période d’harmattan pourrait augmenter le nombre de cas
  • Grand entretien radiotélévisé du président du Faso : «Après les 5 ans au pouvoir, j’ai pris conscience des difficultés à gérer un pays comme le Burkina Faso»
  • Le Maroc condamne à son tour la publication des caricatures de Mahomet dans l’Hexagone
  • Covid 19 : Le nombre de cas confirmés en Afrique dépasse 1,7 million
  • Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 23 octobre 2020
  • Présidentielle aux Seychelles : Wavel Ramkalawan renverse Danny Faure
  • Présidentielle en Guinée: Condé déclaré vainqueur, violences à Conakry
  • Tchad: l’ONU appelle à une gestion coordonnée des réfugiés fuyant Boko Haram
  • Jean-Yves Le Drian au Mali, première visite depuis le coup d’État
  • Guinée/ Cellou Dalein Diallo parle : ” nous refusons les résultats proclamés par la CENI”
  • Griezmann doit « se couper la main »
  • Présidentielle américaine : que cache l' »affaire Hunter Biden », que le camp Trump remet sur le tapis ?
  • OL – Bayern Munich : « On peut battre n’importe quelle équipe », assure Juninho

    By in Sport share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    FOOTBALL Le directeur sportif lyonnais salue la maturité montrée par son groupe lors des deux derniers matchs et assure qu’il ne faut pas avoir peur du Bayern

    Le Bayern qui vient d’en coller huit au Barça ? Même pas peur. Le directeur sportif de l’OL Juninho est apparu serein devant la presse dimanche en fin de journée, sûr de la qualité d’un groupe qui vient de sortir la Juventus et Manchester City. Mercredi, sur un match, tous les espoirs sont permis.

    Lyon vient de battre deux favoris pour le titre. Comment expliquez-vous cette épopée ?

    Le groupe a pris beaucoup de maturité depuis un moment. Ne pas pouvoir terminer le championnat lui a mis un coup. On savait qu’on pouvait faire beaucoup mieux que la septième place. Après la reprise, la préparation était différente. J’ai senti que les joueurs étaient beaucoup plus matures, avec l’envie de travailler, de jouer les uns pour les autres. Bien sûr qu’on a eu de la réussite. Mais on a aussi dégagé beaucoup d’énergie. Le talent vient après le travail au jour le jour et l’esprit collectif. Pour la demi-finale, sur un match, la préparation mentale est plus facile. Sur un match, c’est plus difficile d’être favori. Si on joue comme ça, on peut battre n’importe quelle équipe.
    Le Bayern, qui a atomisé le FC Barcelone (8-2), semble encore plus fort…

    Le Bayern ​nous a donné une leçon de football contre le Barça, dans tous les domaines : le pressing haut, la possession, le travail sans ballon… Le Bayern, c’est un exemple depuis longtemps, une inspiration. Mais si on regarde bien le match, le Barça a eu des occasions, avant que ça déroule. Il a manqué au Barça cette agressivité, cette humilité. Je pense qu’on devra faire plus dans ces domaines. Comme tout le monde du football, j’ai été surpris par le résultat, par la domination du Bayern. Il y a de qualité partout. Après, tu ne perds jamais avant le match. Il faut continuer le travail, avec humilité. D’ici à mercredi, physiquement, on va être très bien. Après, on verra sur le terrain.

    Physiquement, Lyon a montré qu’il était en forme, malgré la longue interruption. Pourquoi l’OL va-t-il aussi bien ?

    Notre préparation en début de saison, peut-être par manque d’expérience de Sylvinho (limogé en octobre), n’était pas bonne. On a vu en championnat une équipe qui ne pouvait pas tenir 90 minutes sous haute intensité. Aujourd’hui, on arrive à le faire. Quand je suis revenu au club après dix ans (en 2019), le rythme d’entraînement m’avait surpris. Le rythme d’entraînement, c’est le match. Notre équipe était irrégulière, et il n’y avait pas cette âme collective que les supporters demandent. La différence, c’est le rythme qui a augmenté, la conscience des attaquants qu’il faut défendre aussi. Ce sont des choses simples. On doit encore progresser. Le grand mérite revient à Rudi (Garcia) et au staff, c’est la prise de conscience et la maturité des joueurs.

    Tags:
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/eecsahos/tankonnon.info/wp-content/themes/ClickNewspaper/single.php on line 71
    Recommended posts