• Education des enfants: Education Cannot Wait s’engage aux côtés du Burkina Faso
  • Burkina : le Pr Charlemagne Ouédraogo installé au ministère de la santé
  • Réconciliation nationale : « Il ne s’agira pas d’arrangement entre hommes politiques », Zéphirin Diabré
  • Ministère de l’administration territoriale : Clément Sawadogo désormais maître des lieux
  • Burkina Faso: Le nouveau ministre porte parole du gouvernement a pris fonction
  • WhatsApp rassure ses utilisateurs en Afrique francophone en réaffirmant sa politique de confidentialité
  • Burkina Faso : Zéphirin Diabré demande le soutien du peuple pour réussir la réconciliation
  • Utilisation des fréquences aux frontières terrestres de la Côte d’Ivoire au centre d’une rencontre d’experts à Abidjan
  • Côte d’Ivoire : Alphonse Soro de retour au pays, après plusieurs mois d’exil
  • De nouveaux timbres municipaux « plus sécurisés » en circulation à partir de février
  • Nouveaux timbres sécurisés, recours au digital : Les collectivités contournent la fraude fiscale
  • Télécommunications: l’annulation des bonus excédant 100% vise à la protection des consommateurs et l’assainissement de la concurrence entre les opérateurs, selon l’ARTCI
  • Mali : ‘’Sans Détour’’ / Bounty (Douentza) : Vraiment des civils ?
  • Coupe du Roi : Mohammed VI gâte le Raja de Casablanca
  • Violences au Capitole : Mike Pence refuse de déclarer Trump «inapte» au pouvoir
  • Les écoles devraient rester ouvertes malgré le COVID-19, selon la directrice de l’UNICEF
  • Ebola: vers la création d’une réserve mondiale de vaccin
  • Burkina Faso : le Premier ministre déclare avoir formé un « gouvernement d’ouverture » pour la mise en place de grandes réformes
  • Akinwumi Adesina, nommé « champion » de l’Initiative africaine d’adaptation au changement climatique, la « Grande muraille verte »
  • Des idées qui vont changer l’Afrique : monnaie digitale, droits de tirage, finance-climat…
  • Soudan : au moins 20 paysans tués par des hommes armés au Darfour (tribu)

    By in Afrique share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Des hommes armés ont tué au moins 20 personnes, dont deux femmes et des enfants, qui étaient retournés sur leurs terres au Darfour dans l’ouest du Soudan pour la première fois depuis des années, a affirmé samedi à l’AFP un chef tribal.

    L’attaque survenue vendredi dans le Darfour-Sud a également fait 20 blessés, a indiqué Ibrahim Ahmad, joint par téléphone depuis Khartoum. Le bilan des morts “risque de s’alourdir car certains blessés sont dans un état grave”, a-t-il dit.

    Ces paysans, les propriétaires originaux de ces terres, avaient été autorisés à revenir, au terme d’un accord conclu il y a deux mois sous l‘égide du gouvernement entre ces propriétaires et ceux qui s’y étaient installés durant le conflit au Darfour, selon le chef tribal.

    “Aussi beaucoup de familles sont venues pour cultiver leur terre. Mais vendredi, des hommes armés sont arrivés et ont ouvert le feu  sur (les paysans), tuant vingt d’entre eux, dont deux femmes et des enfants”, a-t-il ajouté.

    La tuerie a eu lieu dans le lieu-dit d’Aboudos, à 90 km au sud de Nyala, la capitale du Darfour-Sud.

    Le Darfour, où sévissent des groupes armés, est le théâtre de violences depuis près de 20 ans. En 2003, un conflit y a éclaté entre le régime à majorité arabe d’Omar el-Béchir, aujourd’hui déchu, et des insurgés issus de minorités ethniques s’estimant marginalisées, faisant plusieurs centaines de milliers de morts selon l’ONU.

    Les violences meurtrières, dont les attaques de groupes armés, se sont poursuivies ces dernières années mais avec une moindre intensité que dans les années 2000.

    AFP

    Tags:
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/eecsahos/tankonnon.info/wp-content/themes/ClickNewspaper/single.php on line 71
    Recommended posts