• Education des enfants: Education Cannot Wait s’engage aux côtés du Burkina Faso
  • Burkina : le Pr Charlemagne Ouédraogo installé au ministère de la santé
  • Réconciliation nationale : « Il ne s’agira pas d’arrangement entre hommes politiques », Zéphirin Diabré
  • Ministère de l’administration territoriale : Clément Sawadogo désormais maître des lieux
  • Burkina Faso: Le nouveau ministre porte parole du gouvernement a pris fonction
  • WhatsApp rassure ses utilisateurs en Afrique francophone en réaffirmant sa politique de confidentialité
  • Burkina Faso : Zéphirin Diabré demande le soutien du peuple pour réussir la réconciliation
  • Utilisation des fréquences aux frontières terrestres de la Côte d’Ivoire au centre d’une rencontre d’experts à Abidjan
  • Côte d’Ivoire : Alphonse Soro de retour au pays, après plusieurs mois d’exil
  • De nouveaux timbres municipaux « plus sécurisés » en circulation à partir de février
  • Nouveaux timbres sécurisés, recours au digital : Les collectivités contournent la fraude fiscale
  • Télécommunications: l’annulation des bonus excédant 100% vise à la protection des consommateurs et l’assainissement de la concurrence entre les opérateurs, selon l’ARTCI
  • Mali : ‘’Sans Détour’’ / Bounty (Douentza) : Vraiment des civils ?
  • Coupe du Roi : Mohammed VI gâte le Raja de Casablanca
  • Violences au Capitole : Mike Pence refuse de déclarer Trump «inapte» au pouvoir
  • Les écoles devraient rester ouvertes malgré le COVID-19, selon la directrice de l’UNICEF
  • Ebola: vers la création d’une réserve mondiale de vaccin
  • Burkina Faso : le Premier ministre déclare avoir formé un « gouvernement d’ouverture » pour la mise en place de grandes réformes
  • Akinwumi Adesina, nommé « champion » de l’Initiative africaine d’adaptation au changement climatique, la « Grande muraille verte »
  • Des idées qui vont changer l’Afrique : monnaie digitale, droits de tirage, finance-climat…
  • Mali : l’imam Dicko, leader écouté de la contestation, appelle au calme

    By in Afrique share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    L’imam Mahmoud Dicko, personnalité nationale très écoutée et leader de la coalition contestant le pouvoir au Mali, appelle au calme dimanche dans une vidéo diffusée par son entourage sur les réseaux sociaux après deux jours de troubles sanglants à Bamako.

    “Ne provoquez personne. Ne vous attaquez à personne. Je parlerai cet après-midi et cela sera diffusé à la télévision. Avant cela, ne mettez pas le feu aux stations essence ni à (cet) arrondissement. Du calme, s’il-vous-plaît! Du calme ! Du calme !”, dit-il dans cette vidéo tournée dans la mosquée où il prêche.

    L’imam, bête noire du pouvoir et considéré comme le véritable leader de la coalition qui s’est formée autour de lui, devrait s’exprimer dimanche après-midi de manière plus publique à la faveur des funérailles de Bamakois tués depuis samedi.

    C’est autour de la mosquée que se sont produits les affrontements les plus durs de la journée de samedi et de la nuit entre Bamakois et forces de sécurité.

    Un responsable des urgences d’un grand hôpital de Bamako a fait état d’au moins quatre morts, dont deux mineurs. Mais le camp de l’imam parle d’un bilan beaucoup plus lourd.

    Tags:
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/eecsahos/tankonnon.info/wp-content/themes/ClickNewspaper/single.php on line 71
    Recommended posts