• Décédé le 08 juillet : le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le vendredi 17 juillet à Korhogo
  • Sommet extraordinaire de la conférence des chefs d’États membres de la CEDEAO: Discours d’ouverture de SEM Issoufou Mahamadou, Président en Exercice
  • Burkina/Éducation: Le ministère lance une initiative pour l’amélioration des résultats scolaires
  • Soudan : au moins 20 paysans tués par des hommes armés au Darfour (tribu)
  • Mort d’un Algérien en Belgique : Alger demande des explications à Bruxelles
  • Litige frontalier RDC – Zambie : la SADC donne raison à Kinshasa
  • Tchad : des officiers condamnés à de la prison ferme pour trafic de drogue
  • Présidentielle en Centrafrique : candidature attendue de l’ex-président Bozizé
  • Coronavirus en Afrique : état des lieux
  • Coronavirus : l’un des plus grands salons de l’artisanat africain annulé
  • Côte d’Ivoire : le Vice-Président Kablan Duncan a démissionné (Communiqué)
  • Burkina Faso : Le projet de loi sur la révision du Code électoral retiré à la dernière minute ce lundi
  • Entrée en sixième 2020-2021 : L’opération d’affectation en ligne débute le 24 juillet 2020
  • Début des obsèques du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à Abidjan
  • Interview/ Seth Koko, candidat déclaré à la présidentielle de 2020 : « Pourquoi nous allons déjouer tous les pronostics en notre faveur »
  • USA : Donald Trump en public avec un masque
  • BEPC session 2020: les épreuves écrites ont débuté ce lundi
  • Mali : l’imam Dicko, leader écouté de la contestation, appelle au calme
  • Une « guerre » pour le contrôle d’une église fait cinq morts en Afrique du Sud
  • Sécession du Katanga : il y a 60 ans, le Congo sombrait dans le chaos
  • Grève syndicale des 08 et 09 juillet 2020 : Un bilan satisfaisant pour la coalition de Bobo-Dioulasso

    By in Actualités share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Les militants et sympathisants de la coalition des syndicats de la confédération générale des travailleurs du Burkina (CGT-B) et de syndicats autonomes de la ville de Bobo-Dioulasso ont répondu favorablement à l’appel de leurs différentes structures syndicales pour la grève des08 et 09 juillet 2020. Ils se sont réunis à la bourse du travail de ladite ville et ont échangé sur les différentes préoccupations durant les 48 heures de grève.

    Les militants de la coordination régionale des Hauts-Bassins de la coalition syndicale de la confédération des travailleurs du Burkina (CGT-B) et des syndicats autonomes ont répondu à l’appel de grève lancé pour les 08 et 09 juillet 2020. C’est le constat que Sidwaya a pu faire au dernier jour de ce mouvement syndical à Bobo-Dioulasso. En effet, le coordinateur régional de la coalition Bakary Millogo s’est dit satisfait de la mobilisation des travailleurs à l’occasion de ce mouvement de contestation. « Nous sommes beaucoup satisfait en ce sens que la réponse depuis le premier jour montre que les travailleurs sont déterminé à se battre » a-t-il exprimé. Pour le coordinateur régional M Millogo, ils ont arrêté trois communications dans le cadre de la présente grève.

    Le premier jour les communications ont porté d’une part sur la grève et ses enjeux et d’autre part sur la place et le rôle de l’État dans le prélèvement de l’impôt. Pour le second jour, les communications ont portées sur l’analyse critique de la loi n° 028/ AN du 13 mai 2008 portant code du travail au Burkina Faso. En l’espèce, cette analyse a consisté selon Bakary Millogo à démontrer le recul qui a été opéré à travers l’adoption de ce code contrairement aux codes de 2004 et 1992. A en croire le coordinateur régional Millogo, pour la présente grève de 48 heures, les syndicats ont formulé une plateforme revendicative résumée en cinq points.

    Le premier point est l’arrêt des mesures de baisse du pouvoir d’achat en l’occurrence la suppression de l’IUTS sur les primes et indemnités des travailleurs du public, du privé et du parapublic. Le deuxième, porte sur l’arrêt des atteintes aux libertés démocratiques et syndicales. Ensuite, l’arrêt du pillage des ressources nationales. De plus, la garantie du droit à la sécurité des populations. Et enfin, le respect et la mise en œuvre des différents engagements pris par le gouvernement vis-à-vis des travailleurs.

    Michel Kiérou KI

    Tags:
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/eecsahos/tankonnon.info/wp-content/themes/ClickNewspaper/single.php on line 71
    Recommended posts