• Le président du Faso lance un appel au don de sang
  • Championnat des voix lourdes 2020: La phase active des sélections en téléchargement
  • RDC : Un héritage trop lourd à porter, les Léopards passés au peigne fin
  • Libye : des milices fidèles au Gouvernement d’union nationale défilent à tripoli
  • Mali : au moins un mort lors d’une nouvelle manifestation, le président IBK invite au dialogue
  • Ghana : une école pour les enfants handicapés
  • Tunisie : manifestation devant un site pétrolier
  • Mali : prise d’assaut de la télévision nationale et du Parlement par les manifestants
  • Après Pjanic, le Barça négocie un nouveau deal avec un joueur de la Juventus
  • Habib Beye dévoile son meilleur souvenir en carrière
  • Sadio Mané, Éric Bailly, Messi, voici le top 16 des records de l’histoire du football
  • Affaire recrutement CNSS : Rendez-vous le 21 juillet pour les plaidoiries
  • Lutte contre la COVID-19 : Bank of Africa fait don de vivres au ministère en charge de la femme.
  • Grève syndicale des 08 et 09 juillet 2020 : Un bilan satisfaisant pour la coalition de Bobo-Dioulasso
  • Burkina: 73,5 milliard de FCFA destinés à 300 milles personnes pour mécaniser l’agriculture
  • Dialogue politique: le comité de suivi tranche pour le respect du calendrier électoral
  • Burkina Faso: Le procès des activistes dont Rahouf Bahiré renvoyé au 14 juillet 2020
  • Mali : escalade à Bamako, au moins un mort au cours de la manifestation contre le président Keïta
  • Burkina: les partis politiques s’opposent au report des législatives proposé par des députés
  • Présidentielle 2020 au Burkina Faso: Blaise Compaoré valide la candidature de Eddie Komboïgo ( Officiel)
  • Lutte contre la COVD -19 au Burkina Faso: L’USAID fait don de tablettes
  • Le « colonialisme a été une erreur profonde, une faute de la République », déclare Macron

    « Bâtir avec une France nouvelle un partenariat d’amitié »

    By in Actualités share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Emmanuel Macron, lors d’une conférence de presse à Abidjan en compagnie du président ivoirien Alassane Ouattara, ce samedi soir, a estimé que le colonialisme a été une « faute de la République ».

    Le président français Emmanuel Macron a estimé, ce samedi soir, que le colonialisme a été une « faute de la République » lors d’une conférence de presse à Abidjan en compagnie du président ivoirien Alassane Ouattara. 

    « Trop souvent aujourd’hui la France est perçue » comme ayant « un regard d’hégémonie et des oripeaux d’un colonialisme qui a été une erreur profonde, une faute de la République », a-t-il déclaré, appelant à « bâtir une nouvelle page ».

    « Moi j’appartiens à une génération qui n’est pas celle de la colonisation. Le continent africain est un continent jeune. Les 3/4 de votre pays n’ont jamais connu la colonisation », a rappelé le président.

    « Bâtir avec une France nouvelle un partenariat d’amitié »

    « Parfois les jeunes reprochent à la France des troubles, des difficultés qu’ils ont pu vivre auxquelles la France ne peut rien. Alors, je sais, on (la France) est parfois la cible toute désignée, c’est plus simple (…) Quand c’est difficile, on dit ‘c’est la France' », a-t-il poursuivi.

    Emmanuel Macron a conclu en espérant que « cette Afrique jeune accepte de bâtir avec une France nouvelle un partenariat d’amitié (…) beaucoup plus fécond ». 
        
    En février 2017, Emmanuel Macron, alors candidat à la présidentielle, avait déclaré sur une chaîne algérienne que « la colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime contre l’humanité ». « Il est inadmissible de faire la glorification de la colonisation », avait-il estimé précisant qu’il « l’a toujours condamnée ». Ses déclarations avaient créé une polémique en FranceC.Bo. avec AFP

    bfmtv

    Recommended posts